Grand mage général Septima Tharn

Aller en bas

Grand mage général Septima Tharn

Message par Demeter le Mer 21 Mar - 23:09

Nom (et rang)Septima Tharn (Grand mage général)
AffiliationSeptième Légion
Région(s)Bangkoraï
Localisation(s)Le Seuil de Nchu Duabthar
Panthéon des Héros
Quête(s)Les pourparlers
Tribulations et travaux
Marcher sur les Rives lointaines
Skin

Par le passé, celui qui allait devenir le haut-roi de l'Alliance de Daguefilante avait des vues sur Septima Tharn. Mais la nibonaise aurait cruellement refusée les avances d'Émeric qui qualifie la Tharn de jeune fille aussi glaciale qu'un hiver en Bordeciel.
En 2E 582, le Grand mage général Septima Tharn commande la septième Légion et est donc actrice de la conquête du sud de Bangkoraï ainsi que des recherches archéologiques de la ville dwemer de Volenfell au désert d'Alik'r.

Après la prise de la Gloire d'Hallin marquant l'annexion du territoire sud de Bangkoraï, Septima Tharn tenta une approche diplomatique avec le duc Renchant d'Abondance : ce dernier livre en effet sa ville aux forces du Grand mage général. Tout Bangkoraï était alors livré à la septième Légion.
Mais la principale difficulté de la septième Légion résidait à la garnison de Bangkoraï réputé imprenable. Chose qui ne posa aucun problème pour la septième Légion grâce à une action de leur Grand mage général : elle se serait faite passer pour une réfugiée rougegarde pour se faufiler dans les rangs de l'Alliance dans la garnison de Bangkoraï. Le massacre démarra le jour d'après où la garnison de Bangkoraï allait tomber entre les mains de la septième Légion.

Mais l'approche diplomatique avec le duc d'Abondance échoua avec le retour de la reine Arzhela, cousine du haut-roi, sur le trône de la cité. Une rencontre entre le grand mage général et la reine est alors organisé dans la ruine dwemer du Seuil de Nchu Duabthar. Cette rencontre aboutira vers une déclaration de guerre ouverte entre les deux camps suite à une tentative d'assassinat de la reine Arzhela se rendant compte que la Septima Tharn se trouvant devant elle n'était qu'une illusion.

La reine Arzhela, le haut-roi Émeric et la Garde du Lion font le déplacement jusqu'à la garnison de Bangkoraï. Les forces de l'Alliance parviennent à repousser la septième Légion de la garnison et le champion de l'Alliance parvient à déjouer les plans d'une Ancre noire.
C'est alors qu'une traque du Grand mage général commence. Le champion du haut-roi trouve des documents faisant mention de sa présence au Panthéon des Héros dans les quartiers du Grand mage général à la Gloire d'Hallin qui est alors libéré.

Au Panthéon des Héros, Septima Tharn se fraye un chemin tout en profanant les lieux vers la Chambre du Passage en ayant pris le haut-roi Émeric en otage.
Elle est finalement vaincu dans la Chambre du Passage par le champion de du haut-roi.

Dialogues :
La Reine Arzhela : Ça ne me dit rien qui vaille. Où est le Grand mage général ? D'habitude, les Tharns sont ponctuels.
Septima Tharn : L'impatience n'est certes pas l'apanage des grands monarques, Votre Majesté.
La Reine Arzhela : Quand vous serez reine, vous n'aurez qu'à donner l'exemple, Grand mage général.
Septima Tharn : C'est un honneur auquel je n'aspire pas. Ce que je veux, c'est qu'Abondance se rende sans conditions.
La Reine Arzhela : Vous êtes venue jusqu'ici pour poser des exigences absurdes ? Quelle surprise.
Septima Tharn : Absurdes ? Certes pas, Arzhela. J'ai essayé l'approche diplomatique avec le duc, mais vous avez tout gâché. Je suis donc venue vous faire une dernière offre : rendez-vous ou vous mourrez.
La Reine Arzhela : Vos menaces n'ont aucun poids, Septima. La garnison de Bangkoraï se dresse toujours entre nous, et elle ne s'en laisse pas facilement conter. Votre professeur d'histoire aurait-il négligé ce chapitre ?
Septima Tharn : Ceux qui se cachent dans les ombres du passé se font écraser quand ses vestiges s'effondrent... La garnison de Bangkoraï est déjà tombée. Mes légionnaires arpentent ses remparts en ce moment même.
La Reine Arzhela : Encore un de vos mensonges ? Peu importe. Vous voulez la guerre, c'est évident. Eh bien, rassurez-vous, vous l'aurez !
Mais qu'est ce que... ? Elle n'est même pas là ! C'est une illusion !
Septima Tharn : Ha ! N'oubliez pas, Arzhela, vous avez frappé la première, septième Légion... A l'attaque !

Le Mage de bataille Papus : Le champion du roi approche, Grand mage général. Devons-nous lui infliger un châtiment exemplaire ?
Septima Tharn : Pas nous, Papus, Vous. J'ai d'autres affaires à régler. Terminez d'abord la cérémonie, puis occupez-vous de l'intrus.
Le Mage de bataille Papus : Oui, bien sûr. Les Ancres noires d'abord, et ensuite... l'intrus. Merci infiniment de m'accorder cet honneur, Grand mage général. Gloire à l'Empire !
Septima Tharn : Gloire au seigneur de la brutalité, Papus. Gloire à Molag Bal.

Le Haut-Roi Emeric : Très bien, mes amis. Nous y voilà. Personne n'a le droit de mourir avant d'avoir éliminé une douzaine d'ennemis au bas mot. Tuez-en autant que possible. Une seule exception : le Grand mage général. Celle-ci est à moi, et à moi seul...
Septima Tharn : Excellent discours, Emeric. J'ai du mal à croire que vous ayez encore un faible pour moi après toutes ces années. Rattrapons le temps perdu, voulez-vous ?
Garde du Lion : Aux armes ! Défendez le roi !
Septima Tharn : Certainement pas !
M'est avis qu'un petit tête-à-tête nous ferait le plus grand bien, Émeric. Venez, trouvons un endroit calme...

Septima Tharn : Ah ! Regardez, Émeric, votre sauveur vole à votre secours ! A moins qu'il ne s'agisse de votre bourreau ?

Le Haut-Roi Emeric : Vous êtes là, vous aussi ? Pouvez-vous nous ramener ? Cet endroit est fort plaisant, mais je ne suis pas encore prêt à mourir !
Septima Tharn : Silence, Émeric. Vous êtes mort, et alors ? Ce ne sont pas les monarques qui manquent. C'est celui-ci que je voulais. Celui-là même qui maintenait la cohésion au sein de l'Alliance. Le vestige de Havreglace.
Vous pensiez que je l'ignorais, n'est-ce pas ? Détrompez-vous. Je savais que je ne pouvais pas vous tuer... à Mundus. Ici en revanche, vous êtes coupé de Havreglace, de votre âme. Bref, vous êtes coincé. Adieu.
Gardien du Panthéon : Insolente nécromancienne ! Les Rives lointaines ne sont pas une prison où séquestrer vos ennemis ! Vous osez venir ici et vous vous imaginez repartir librement ? Je ne crois pas, non.
Quant à vous, vous êtes un imbécile. Un honorable imbécile, mais un imbécile quand même. Hum, très bien. Passons un marché : tuez cette mégère, et vous pourrez regagner Mundus avec votre seigneur.
Septima Tharn : Je partirai quand bon me semblera... Mais d'abord, je vais me faire un plaisir de vous donner une leçon de puissance.

Septima Tharn : Ici ou là-bas, les morts sont sous mes ordres ! Aux armes, Hel Shira !
Si tel était mon désir, je pourrais prendre le contrôle de ce plan !
avatar
Demeter
Admin

Messages : 334
Date d'inscription : 13/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://esolegionimperiale.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum